La conjonction Jupiter Saturne de décembre 2020 :

Cette conjonction se produit le jour exact du solstice d’hiver, lorsque le Soleil touche le point du zodiaque où les jours sont les plus courts, la conjonction de ces deux planètes sociales se fait sur le premier degré du Verseau. Si l’astrologie est la science des débuts, voici une période qui devrait attirer notre attention par ce faisceau de convergences. Lorsqu’il y a ce type convergence, c’est comme si l’univers voulait nous dire : »soyez attentif, cet instant sera un tournant important pour l’humanité ».

Commençons donc par le signe du Verseau, que vient-il nous dire ? Une de ses caractéristiques principales est son besoin irrépressible de liberté. L’indépendance est le maître mot du Verseau. Il refuse obstinément de suivre les sentiers battus, il tend à se libérer des conditionnements. Quels peuvent être les effets de cette configuration dans un monde où la liberté s’est trouvée réduite de manière drastique et que les instances au pouvoir, tous pays confondus, semblent vouloir accentuer la répression et la restriction des libertés. Dans le même temps de nombreuses personnes prennent conscience de cet abus de pouvoir des principales instances, qu’elles soient étatiques, ou du fait des grands groupes privés dont certains pèsent plus que certain état. Lorsqu’un mouvement devient extrême, il arrive un moment où il arrive à son terme, c’est tout simplement la dynamique cyclique qui entre en jeu.

La période actuelle peut être mise en analogie avec le dernier hexagramme du Yi King dans ses commentaires, le livre des mutations parle d’une période difficile :

» Il s’agit de ramener le monde de la confusion à l’ordre… il faut avancer à pas comptés, comme un vieux renard qui marche sur la glace, sans cesse, il a l’oreille tendue pour percevoir les craquements et recherche avec soin et circonspection les endroits les plus sûrs. Un jeune renard qui ne connaît pas encore cette prudence va de l’avant hardiment, et il se peut qu’il tombe dans l’eau alors qu’il a presque fini de traverser… tout le mal qu’il s’était donné est ainsi devenu vain… ».

Encore une fois, vient la question du choix qui est notre principal pouvoir en tant qu’être conscient. Quelle action choisirons nous de mener, et dans ce nous je parle de l’humanité dans son ensemble, choisirons nous le « confort «  et la soumission, choisirons nous de nous révolter de faire une révolution mondiale afin de mettre en avant notre humanité, ce qui nous relie tous les uns aux autres ? Saurons-nous préserver ou conquérir notre liberté, sans perdre notre humanité ? Saurons-nous réagir, arrêter de ne rien faire face aux despotismes, aux emprisonnements abusifs, aux camps où des millions de personnes sont emprisonnées et exploitées ?

Voilà quelques questions qui pourront nous occuper l’esprit pour cette conjonction sur le premier degré du Verseau.

Les cycles de conjonction Jupiter Saturne :

En tant que tel, ces conjonctions ne sont pas extraordinaires. En effet, tous les 20 ans une nouvelle conjonction de ces planètes se fait dans le zodiaque. Par contre, ces conjonctions se font dans le même  élément pendant des périodes d’environ 200 ans. Ainsi, il s’écoule environ 800 ans entre le début d’un cycle dans un élément et le prochain cycle dans le même élément.

Schéma des conjonctions Jupiter Saturne dans chaque élément :

Nous pouvons remarquer que certains cycles se chevauchent, mais la plupart du temps ils sont biens marqués. Les superpositions peuvent laisser présumer une transition plus douce d’un élément à un autre.

Les quatre éléments en bref :

L’Astrologie et la tradition parle de quatre éléments, on retrouve ces éléments dans la psychologie de C-J Jung. Dans la typologie de Jung, L’Air correspond à la pensée, le Feu à l’intuition, la Terre à la perception, et l’Eau au sentiment.

A un niveau plus traditionnel  nous retrouvons pratiquement les mêmes idées :

  • Le Feu, sa fonction psychologique principale est l’intuition. Il représente la force, la lutte, l’audace, mais il peut y avoir une tendance à l’exagération, à la dramatisation.
  • La Terre représente la réalisation matérielle, le sens pratique et la persévérance.
  • L’air régit la fonction de la pensée. Il représente la souplesse, l’imagination, l’intelligence, mais aussi une certaine dispersion.
  • L’Eau représente la fonction sentiment. Elle symbolise parfois un certain conformisme, mais surtout une grande sensibilité et de grandes capacités à rêver.

Sur les chemins de l’histoire :

Comme nous l’avons noté précédemment, nous sommes au début  d’un nouveau cycle de conjonction des JUP/SAT (Jupiter/Saturne) en signe d’Air.

Le cycle précédent était un cycle dans l’élément Terre. La première conjonction dans cet élément a eu lieu en septembre 1742, ce qui tombe au milieu du siècle que l’on a appelé, » le siècle des lumières ». Cette époque marque le tournant tant philosophique que scientifique de notre vision du monde. Désormais la « science  » règne en maître, et la pensée spiritualiste ou métaphysique passe au second plan.

C’est à partir de Juillet 1802, lors d’une autre conjonction en signe de Terre, que l’influence de ce cycle dans l’élément Terre prend davantage d’importance. On voit notamment  la création du premier tramway hippomobile, au sud de Londres. En 1860, lors de la conjonction JUP/SAT, James Clerk Maxwell fait des recherches sur la nature des anneaux de saturne…
En 1860 Il est récompensé pour ses travaux sur la couleur, il poursuit dans le même temps ses recherches. Il a notamment démontré que les champs électriques et magnétiques se propagent dans l’espace sous la forme d’une onde et à la vitesse de la lumière… »

D’innombrables découvertes ont émaillées le XIX siècle, de la chambre noire de Joseph Nicéphore Niépce, à la machine à vapeur, de la  construction de chemin de fer, en passant par les ascenseurs et la dynamite, le phonographe et la Tour Eiffel. Les exemples abondent et sont suffisamment éloquents pour voir l’importance de l’élément Terre, qui correspond à la réalisation matérielle.

Le précédent cycle en signe d’Air :

Pour commencer, nous pouvons voir qu’il y a un décalage, le précédent signe d’air ne commençait  pas en verseau mais en Balance en août 1127, si nous nous concentrons sur le cycle actuel des conjonctions en Verseau, il faut attendre le 4 mars 1226 (presque un siècle) pour avoir la conjonction au troisième degré du Verseau. Le cycle complet se terminera en 1404 en Verseau.

Le cycle JUP/SAT Verseau debutant en 1226, ce cycle commence par le règne de Saint Louis (Louis IX) qui devient roi à l’âge de douze ans. La fin du règne de son père Louis VIII est marquée par la guerre contre les albigeois également appelés Cathares.

Au XIIIe siècle l’appellation de Cathares regroupait tous ceux qui prêchaient la liberté de conscience, et s’écartaient des diktats de l’Église. Ils refusaient de reconnaître l’autorité des papes en matière de foi. D’autres, d’esprit plus révolutionnaires, prétendaient ramener les chrétiens à la simplicité apostolique, c’est-à-dire aux coutumes de la primitive Église. Ils rejetaient les sacrements, et le culte des saints. Pour prier Dieu, disaient-ils, les fidèles n’ont besoin ni de temples, ni de prêtres, ni de pratiques rituelles.

Ces hommes et femmes furent condamnés, par l’église, plus haute autorité de cette époque, néanmoins, ils employèrent tous leurs efforts à ouvrir les consciences de leurs concitoyens, et à leur faire comprendre l’ innocuité de leur attachement superstitieux pour les religieux. Nombreux  parmi eux, payèrent leur idéaux  sur les bûchers.

Saint Louis poursuivit la lutte contre les Cathares et contre les juifs, il se posa en bras armé de l’église. Il sera également l’un des instigateurs de la dernière croisade au cours de laquelle il périra.

Il mena un règne inspiré des valeurs du christianisme qui contribue à fonder l’idée que les pouvoirs spirituels et politiques peuvent être incarnés par un seul homme. Il atténua certains excès de la féodalité et développa une justice royale, où le souverain apparaît comme « le justicier suprême ». Il verra également la finalisation de la cathédrale Notre Dame de Paris, dont l’édification aura duré plus d’un siècle, sa construction ayant commencé au tout début du cycle JUP/SAT en signe d’Air.

Le moyen âge avait débuté avec la fin de l’empire romain vers 476, ce qui correspond également avec le début d’un cycle JUP/SAT en signe d’Air. Il se termina vers les années 1400 avec la renaissance, ce qui correspond à la fin du cycle JUP/SAT en signe d’Air.

Que pouvons nous déduire de ces événements  et du cycle actuel ?

Comme le dit le proverbe, nous ne nous baignons jamais deux fois de suite dans la même  rivière, les événements peuvent se ressembler, mais ne se reproduisent jamais exactement de manière identique…

Pourtant nous pouvons noter des similitudes entre ces périodes passées et notre histoire actuelle. Durant la dernière conjonction JUP/SAT en signe d’Air,  nous pouvons noter des inventions comme les lunettes, la boussole, mais aussi les guerres et les croisades. L’inquisition tente de soumettre les hommes, à partir de 1199, et le XIII siècle voit son apogée avec l’éradication du Catharisme qui était une quête de liberté de penser et une recherche spirituelle. Cette période verra également l’éradication des Templiers…

Pas vraiment une période de grandes libertés, nous pouvons voir, à notre époque également, de plus en plus de contraintes et de diktats qu’ils soient le fait de politiques, de grands groupes privés ou des fanatiques religieux. Nous pouvons nous attendre à des mouvements de révoltes, de grande ampleur, l’importance donné au signe du verseau, notamment le fait que la conjonction JUP/SAT se fasse le jour du solstice renforcera sans aucun doute ce besoin de liberté que nous sentons poindre dans différents pays du monde. Durant cette période nos libertés seront mises à mal, mais peut être pourrons nous accéder à d’autres niveaux de conscience, collectivement, afin de dépasser, de transcender le niveau de conscience actuelle et ainsi aller vers une conscience planétaire.

Je pense que c’est le véritable enjeu de cette conjonction dans le signe du Verseau. Il ne s’agit pas d’une simple conjonction qui a lieu tous les vingt ans, il s’agit du départ d’un nouveau cycle qui démarre par un énorme besoin de liberté, besoin qui est né du fait de toutes les manipulations, des désinformations et des mensonges en tous genres dont nous sommes abreuvés en permanence. Il nous appartient, une fois encore, de faire les bons choix, c’est notre plus grand privilège en tant qu’être humain.

 

Toute reproduction, partielle ou totale, de la présente publication nécessite l’autorisation explicite de l’auteur.
Co-Créons un monde plus BEAU. © astro-logos.fr